Les Zazas

LIEGE WEB FEST / LA MARIE ETAIT EN FUITE

LA MARIEE ETAIT EN FUITE LIEGE WEB FEST WEB-SERIE MUSICALE

Nous y sommes. Ce jour d’été tant attendu. Certes pluvieux, dommage que ça tombe aujourd’hui, mais les familles sont contentes de se réunir pour célébrer l’union de ce couple qu’ils voyaient plus heureux à chaque Noël, à chaque naissance, à chaque enterrement. Le mari, bien qu’un peu nerveux, semble sûr de lui. Il va enfin épouser sa dulcinée. Ça faisait longtemps que ça jasait dans la belle-famille de la promise. « Mais quand va-t-elle lui promettre fidélité, bon sang ? ». Elle semble un peu nerveuse aussi, mais elle sourit. Tout le monde se dit qu’ils sont faits l’un pour l’autre, que leurs enfants seront magnifiques, qu’elle fera une parfaite mère au foyer.

Seulement voilà. Au moment fatidique, la presque mariée prend la fuite.

 

Un scénario que peu ont connu, que beaucoup ont redouté, mais qui représente à peu de choses près le ton d’une cérémonie de mariage qui finira en eau de boudin.

Dans le cas qui nous intéresse, la presque mariée c’est Chloé Lacan. Mais elle ne déchante pas, bien au contraire. À peine descendue du parvis de l’église, la voilà qui s’engage dans une road web-série musicale (pour ainsi dire), poussant la chansonnette en compagnie d’invités musicaux différents sur chacun des cinq épisodes de « La mariée était en fuite ».

La web-série, réalisée par Damien Dutrait et Antoine Villiers (« Bagood Production »), est née de cet amour qu’avait Chloé Lacan pour les reprises. Elle s’évertue avec passion à donner plusieurs vies à des titres qu’elle chérit. Nous ne vous en dirons pas davantage, histoire de vous laisser découvrir par vous-même les titres et les invités choisis.

Visuellement parlant, la création est exceptionnelle. Chaque épisode a sa propre esthétique, ses propres codes graphiques, ses propres couleurs. Le tout toujours dans un ton parfaitement adapté au morceau mis en images. La photographie est très réussie, à la hauteur du travail de la lumière.

Voilà une web-série qui marie magnifiquement fiction et mélodies, célébrant l’amour de la musique et du cinéma, pour le meilleur, c’est rien de le dire.

 

 

 

CREDITS ARTICLE / AUTEUR : Julien Hockers

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response